GENIE BIOLOGIQUE

Après le DUT

Après le DUT, plus de 93 % des diplômés poursuivent leurs études.

Devenir des diplômés des trois dernières promotions

Insertion professionnelle :

Avec un DUT, vous pouvez directement accéder à un poste de technicien supérieur dans les secteurs d’activités ou domaines suivants :

  • Pharmaceutique
  • Cosmétique
  • Industries alimentaires
  • Environnement
  • Restauration collective
  • Laboratoire de contrôle (ANSES, Police scientifique, LDA, DDPP (ex DSV et Répression des fraudes) …
  • Recherche et Développement
  • Qualité (industrie ou GMS)
  • Production
  • Technico-commercial (laboratoire, industriel, …)

 

Témoignages de diplômés :

Parcours licence professionnelle :

Après mon DUT Génie Bio IAB, je suis allé en licence de biochimie et génétique à Rennes en 3e année. Beaucoup de chimie, pour peu de génétique, pas facile, je n’ai pas du tout aimé la fac. Pas question pour moi de continuer, ce que je souhaitais à l’époque c’était de retrouver la paillasse.

Après avoir obtenu ma L3 (Licence3) je suis allé en Licence Pro à Nantes, pour bénéficier d’un long stage et d’une bonne réputation de la formation pour intégrer le monde du travail plus facilement.

Première expérience, CDD de 10 mois à Syngenta près de Toulouse. J’étais sur un poste de technicien sur plate-forme de génotypage. Mon travail était de passer des centaines d’analyses sur des automates qui faisaient des PCR et analyses SNP à la chaîne. En résumé, routine, absence de raisonnement scientifique mais excellente ambiance de travail.

A la suite j’ai postulé dans tous les laboratoires de Toulouse et j’ai trouvé un nouveau contrat de 9 mois dans une équipe du CNRS sur un poste d’assistant ingénieur. Un projet de recherche mené en autonomie avec une enseignante chercheuse. Je faisais de la microscopie électronique, pour étudier l’ADN ribosomique des levures. J’ai eu l’occasion de me tester à encadrer une étudiante en master 1, ce qui a été très enrichissant.

Actuellement je suis depuis deux ans en CDD à l’Inserm de Nantes au centre régional de cancérologie, sur un poste d’ingénieur d’étude. Plusieurs projets de recherche en cours, je travaille sur la production d’anticorps pour la radio-immunothérapie. J’encadre également des étudiants à la paillasse. Le métier me plaît, j’ai beaucoup d’autonomie et de liberté, mais il n’y a pas de possibilité d’embauche en CDI sur ce poste.
Bertaud Maxime (années 2006-2008)

Parcours LMD :

J’ai intégré l’IUT en 2008 juste après un bac S. Ce choix a été, pour moi, une évidence, car le système de la fac me faisait peur. Le fonctionnement de l’IUT était ce qui me correspondait le mieux ; contrôle continu et des journées entières de TP.
Après l’IUT je suis partie à la fac dans un parcours Nutrition-Santé où mon profil était recherché, car j’avais déjà une vision claire de l’organisation et du fonctionnement d’une entreprise agroalimentaire. L’IUT m’a permis de mieux m’adapter au rythme de la fac, car on apprend à s’organiser sur son travail personnel et professionnel.
Aujourd’hui, en Master 2, je suis en stage dans un laboratoire de complément alimentaire en tant qu’assistante marketing en interface avec le service Recherche & Développement.
Par la suite on me propose un poste en tant que Chef de Produit dans ce laboratoire, car j’ai acquis des bases scientifiques et techniques solides qui sont très appréciées pour ce travail, qui sont en partie dû à mon DUT.
La relation qui existe entre les enseignants de l’IUT de Saint-Brieuc et les étudiants permet de toujours se sentir épaulé et soutenu dans ces études mais aussi pour la suite de son parcours.
Pour toutes ces raisons je n’ai jamais regretté d’être allé à l’IUT et c’est même ce que je conseille à un étudiant qui appréhende d’aller à la fac.
Girard Alix (années 2008-2010)

 

<< DUT GB IAB
<< Comment s’inscrire

<< Stage Projets