L’entreprise MURATA en visite à l’IUT

Évènement majeur pour l’IUT de Saint-Brieuc, les équipes pédagogiques et étudiants ont eu l’honneur de recevoir pour cette rentrée, une délégation en provenance du pays au soleil levant.

Nobuhiko TANAKA, le directeur général de la recherche de l’entreprise MURATA, entreprise de renom dans le domaine des nouvelles technologies et de l’électronique, accompagné de son responsable de développement et responsable de l’innovation & ingénierie, Hiroshige ADACHI et Taichi WATANABE, ont pu découvrir lors d’une journée les infrastructures de l’IUT et rencontrer nos étudiants.

Cette visite exceptionnelle est le résultat de relations fortes et pérennes.

En effet depuis 2008, chaque année, l’IUT envoie l’un de ses étudiants en Science et Génie des Matériaux en stage sur le site majeur de MURATA près de Kyoto. Au fil des années, les liens entre l’équipe de l’IUT et les responsables de MURATA se sont renforcés au point que lorsque le directeur réalise sa tournée en Europe, ce dernier décide de faire « un crochet » par Saint-Brieuc.

La dernière pandémie n’a pas altéré les liens entre nous et c’est avec encore plus d’envie et de plaisirs que les dirigeants sont venus redécouvrir notre établissement

(Laurent LE GENDRE - Enseignant & Maître de Conférences) 

Trois robots intelligents

Pays des mangas et univers futuristes, les managers ont su accrocher leur auditoire en présentant en anglais leur entreprise et derniers projets robotiques aux étudiants. En effet, MURATA a développé 3 robots intelligents, en utilisant des composants en céramique, matériau travaillé au cours de la formation des étudiants. Durant une heure, les étudiants ont pu découvrir une application directe de ce qu’ils étudient en cours.  Trois robots (Murata Boy, Murata Girl et Murata Cheerleaders) utilisant l’intelligence artificielle, ont été développés par l’entreprise. Ces derniers ont de nombreuses capacités pour communiquer, se déplacer, éviter des objets en anticipant des obstacles.

Cette présentation riche en applicatifs directs d’enseignements, s’est conclue par de nombreux échanges entre les étudiants et nos visiteurs. Les jeunes très à l’aise avec l’anglais et le sujet ont été séduits et certains envisagent de partir au Japon l’an prochain.