Un nouveau parrain en Science et Génie des Matériaux

Benoit Ruellan, alumni de l'Université Rennes 1 et ingénieur R&D au sein du laboratoire Matériaux-Durabilité de Continental, s'engage comme parrain auprès des étudiants de l'IUT de Saint-Brieuc.

Pourquoi s'engager ?

« L’objectif des parrainages de la Fondation Rennes 1 est d’instaurer une relation humaine privilégiée entre une promotion d’étudiants et l’un de nos membres »explique Sophie Langouët-Prigent vice-présidente de la Fondation Rennes 1. Avec Benoît Ruellan, c’est une belle histoire, car Benoît est passé par l’IUT de Saint-Brieuc, et s’il s’engage cette année auprès des étudiants c’est qu’il tient à montrer l’attachement qu’il a avec le Département SGM « Il y a ce côté famille à l’IUT et c’est l’image que j’en garde ». Avec l’appui de l’équipe pédagogique – Xavier Castel, Laurent Le Gendre, Stéphane Galasso, Loïc Jégou - ils sont 45 étudiants de première année connectés pour ce premier rendez-vous, et une quinzaine de deuxième année, intéressés aussi par le format très ouvert de la rencontre, et le profil de ce nouveau parrain. 

Je vous ressemble

Benoît a intégré en 2019, suite à sa thèse Cifre en mécanique des matériaux*, le laboratoire Matériaux-Durabilité de Continental, situé à Rennes : «Et le doctorat, j’ai envie d’en faire la promotion, c’est hyper formateur, et ça fait vraiment grandir » explique t-il. « Je ne suis pas là pour vous donner des leçons ou des conseils mais j’ai plutôt envie de vous donner mon ressenti – tout à fais sincère et personnel – sur la formation et mon métier d’aujourd’hui. » A l’image des étudiants qui lui font face, Benoît explique en toute franchise que son projet professionnel s’est construit au fil de l’eau « Je ne savais pas ce que je voulais, j’ai eu parfois peur de me lancer… ». Il souligne l’importance des stages, de l’esprit de curiosité, du savoir-être, sans oublier l’anglais « un deuxième langage scientifique » indispensable dans son contexte professionnel aujourd’hui.

La preuve par l'exemple

Benoît utilise ses acquis de l’IUT dans son quotidien. Simulation 3D, analyse de fatigue et analyse process sont des enseignements qui participent fortement à la reconnaissance du DUT SGM de l’IUT de Saint-Brieuc. « C’est une chance d’être bien formé à cela, et ce n’est pas forcément le cas de toutes les écoles. Il faut que vous le sachiez. Actuellement, on recense nos besoins de stages et d’alternance et je défends votre formation car je sais qu’elle correspond à 100% à notre métier »explique t-il. Loïc Jégou, directeur de l’IUT et à l’initiative d’un enseignement spécifique sur l’analyse de la fatigue en 2ème année le confirme « C’est un plaisir que vous puissiez prouver aux étudiants actuels que vous appliquez dans la vraie vie tout ce que l’on enseigne en cours », et de préciser que la formation ouvrira à compter de la rentrée 2021 un parcours en alternance qui va dans ce sens.

Un parrain actif et à l'écoute

En conclusion de sa présentation, Benoît se réjouit des actions à venir : visite du site dès que ce sera possible : « C’est toujours formateur de voir concrètement ce qui se passe dans l’entreprise », participation aux simulations d’entretiens en collaboration avec les RH de l’entreprise, proposition de sujets de stages et de projets tutorés… et disponibilité pour accompagner les étudiants incités à s’emparer du dispositif et à en faire « un outil à leur image ».  Tous les moyens seront mis en œuvre pour interagir au maximum avec la promotion : « Potentiellement, je me suis posé les mêmes questions que vous, alors allez-y, profitez-en, je suis là pour ça ! ». Rendez-vous est pris pour une prochaine rencontre dans quelques semaines.